Jacob Finkelman, O.C., c.r., LL.D
1907 – 2003

Jacob Finkelman est né en Russie en 1907, d’où il a émigré au Canada la même année. Il a grandi à Hamilton (Ontario) et poursuivi ses études par la suite à l’Université de Toronto, où il a obtenu un baccalauréat et une maîtrise ès arts et un baccalauréat en droit. Il a obtenu un doctorat en droit (honoris causa) de l’Université de York en 1977.

M. Finkelman a commencé sa carrière comme professeur de droit à son alma mater en 1930, en tant que premier professeur juif de cet établissement. Il a continué d’y enseigner jusqu’en 1967, année où il a entamé une carrière à temps plein en droit du travail et en médiation.

En 1944, M. Finkelman est devenu le premier président de la Commission des relations de travail de l’Ontario. Il a occupé ce poste de 1944 à 1947 et de 1953 à 1967. Il est ensuite devenu le premier président de la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral, de 1967 à 1976.

Parmi les nombreux ouvrages qu’il a publiés, les deux plus importants sont certainement Employer-employee Relations in the Public Service of Canada, publié en 1974, et Collective Bargaining in the Public Service: The Federal Experience in Canada, qu’il a rédigé en collaboration avec Shirley B. Goldenberg en 1983.

Même s’il a quitté l’enseignement à temps plein, M. Finkelman a consacré sa vie à l’enseignement du droit du travail au Canada en plus de continuer de donner des conférences à temps partiel dans plusieurs universités. Il était un arbitre émérite des négociations collectives dans plusieurs industries et son désir authentique de résoudre les conflits était notoire.

M. Finkelman a reçu plusieurs récompenses. Il a notamment été fait Officier de l’Ordre du Canada en 1976.

M. Finkelman est décédé en 2003, à l’âge de 96 ans.

Afin de perpétuer sa mémoire, l’École de droit de l’Université de Toronto a créé le prix Jacob Finkelman en droit du travail et la Commission des relations de travail et de l’emploi dans le secteur public fédéral a nommé sa bibliothèque en son honneur.